DUP, déclaration d’utilité publique ou privée ?

L’enquête publique s’est terminée juste avant la pause de fin d’année. Les nombreuses contributions ( toujours consultables en ligne ici ) ont mis en avant 2 camps : les pragmatiques et les technophiles

– Les arguments défavorables viennent de pragmatiques qui ont trouvé dans le dossier d’enquête les preuves des contradictions du projet. Pour les plus flagrantes : des besoins très faibles, un tracé inadapté au réel besoin de transport en commun sur ce secteur, un coût démesuré par passager, un impact très faible sur la baisse des GES, un dossier non mis à jour des décisions du PPRI… la liste est longue.

– Les arguments favorables viennent en majorité de personnes extérieures au secteur et ayant été séduites par les lignes de communication du projet, le câble c’est électrique donc c’est écologique (cf. notre article précédent), c’est innovant donc c’est un vecteur d’attractivité. Discours bien connu des technophiles, partisans d’une résolution technologique des défis environnementaux. Un raccourci que le SMMAG s’est évertué à mettre en avant dans son package de communication auprès des entreprises et des médias. Ajoutant de la confusion pour se faire un avis éclairé sur le projet tant il est décalé des données disponibles dans le dossier.

Alors que penser de cette séquence ?

Continue reading

Le câble, c’est électrique, pas écologique !

Certains signes ne trompent pas : un vent de panique souffle sur le SMMAG.

Certes il y a ces centaines de contributions enthousiastes en faveur du projet, qui, peu ou prou, répètent en boucle le discours marketing du constructeur POMA sur les vertus du transport par câble.

Malheureusement il y a toutes ces contributions des opposants , parfois très argumentées, et elles aussi très nombreuses.

Alors Sylvain Laval enchaîne des réunions dites “d’information” auprès des travailleurs de la presqu’île, tandis que les “acteurs économiques” prennent d’assaut les permanences de la commission d’enquête.

Tout cela ne respire pas la sérénité.

Continue reading

Le temps c’est de l’argent

Les beaux discours ne suffisent pas à justifier un projet de cet envergure, il doit aussi être « rentable » pour la société dans son ensemble. L’étude socio énconomique est là pour nous expliquer les gains sonnants et trébuchants que le métrocâble nous apportera. En très grande partie ce sont des minutes gagnées converties en € qui nous donne des gains estimés au total à pas moins de 112 millions d’euros ! On savait que le temps c’était de l’argent, nous en avons la démonstration sous nos yeux ! ( plus de détails page 48 ).

Devant ce magot, on peut se demander qui sera sur le podium du contre la montre :

  • n°1 : les usagers actuels des transports en commun qui comptent dans l’étude pour 93 % des usagers du métrocable ( usagers forcés à l’utiliser puisque leur ligne de bus habituelle sera détournée ou supprimée ).
  • n°2 : les nouveaux usagers des TC, estimés à 300 voyages/jour .
  • et n°3 : les usagers reportés de la voiture et marche récoltent aussi des miettes vu leur faible nombre. On découvre au passage que le métrocâble devrait faire éviter 150 véhicules à sa mise en service autant dire rien comparé au 18 000 véhicules qui traversent la rive gauche tous les jours.
Continue reading

Un nouveau tracé pour le métrocâble ?

Enquête publique métrocâble, pièce C00 avis des autorités consultées.

Suite à une des questions de la MRAE sur la pertinence du trajet proposé, on découvre que le SMMAG s’est enfin résolu à étudier en détail la variante défendue depuis le début du projet par les élus de Sassenage, un départ de la ligne aux Engenières au nord de Sassenage. L’argument principal des défenseurs de cette option serait de capter un trafic automobile de transit qui ne baisse pas entre Sassenage et Fontaine. La métropole avait toujours donné une fin de non recevoir à cette requête et ce depuis 2015 ( cf notre article de septembre 2022 ). 

Et quel scénario a été étudié ? Plusieurs en fait et tous sont jugés non viables ( pour certains à juste titre ) par le SMMAG alors qu’une des options présente un profil assez similaire à celui entre la Poya et Argentiere. Elle est même jugée techniquement possible avec peu de nuisance par le bureau d’études mandaté. Elle est cependant rejetée alors qu’elle n’est même pas comparée point par point au tracé soumis à enquête.

Continue reading

Enquête Publique : sale temps pour le SMMAG !

L’enquête publique est maintenant ouverte et les partisans du projet doivent commencer à se faire du soucis.

Il y a beaucoup d’avis défavorables et ce sont souvent les mieux documentés.

Pas mal d’avis favorables aussi, parfois de gens qui n’habitent même pas la région mais qui tiennent à encourager ce transport d’avenir qu’ils n’ont pas l’intention d’utiliser.

Alors l’infatigable Sylvain Laval écume plateaux de télévision et studio radio et accumule les interventions dans les grandes entreprises de la presqu’île, espérant rameuter un nombre suffisant d’avis positifs pour influencer la décision des commissaires enquêteurs.

Le courage et l’abnégation du président du SMMAG à porter ce projet foireux  qu’il n’a pas initié nous impressionne, même si, de notre point de vue, il aurait été plus avisé de s’en débarrasser dès sa prise de fonction.

Attention, ce lien mène vers un document de propagande du SMMAG, n’y allez surtout pas !
Continue reading

Enquête publique métrocâble : la Métro joue son va-tout

L’enquête publique du Métrocâble entre Fontaine et Saint-Martin-Le-Vinoux se déroulera du 6 novembre au 21 décembre 2023 (lien). La persistance affichée des porteurs du projet relève de l’incompréhensible.

En effet, depuis le début de l’année 2020 où le précédent exécutif du SMTC (prédecesseur du SMMAG) et de la Métropole s’était précipité pour attribuer ce marché au constructeur grenoblois POMA, tous les voyants, sans exception, sont passés au rouge :

Continue reading

L’avertissement de Christophe Ferrari

L’avis extrêmement critique de l’Autorité Environnementale et l’annulation du projet d’urbanisation Portes du Vercors auraient dû suffire à envoyer aux oubliettes le Métrocâble Grenoblois, en tout cas pour le tracé actuellement proposé.

La question a été posée à Christophe Ferrari, président de Grenoble Alpes Métropole et invité du QG politique de Télégrenoble le 5 mai dernier (passage sur le métrocâble à 49′).

Sa réponse est sans détour, presque menaçante : “Je ferai TOUT pour qu’il voit le jour, le message est extrêmement clair de mon coté“.
Jusqu’où ira-t-il donc pour son métrocâble ?

Continue reading

(Presque) Epilogue ?

Voici peut-être le dernier article de ce blog.

En effet, en moins d’un mois, deux publications viennent probablement d’enterrer et pour longtemps le projet de Métrocâble entre Fontaine et Saint-Martin-Le-Vinoux.

D’abord la publication de l’avis de MRAE dont nous avons déjà parlé.

Puis, le 21 mars dernier, la mise en ligne des conclusions de l’enquête publique sur le PPRI Drac aval est venue mettre le dernier clou dans le cercueil.

La quantité de documents est conséquente, mais leur lecture intéressante.

On y trouve les échanges entre les 3 commissaires enquêteurs et le président de la Métro Christophe Ferrari, lequel essayait encore le 25 novembre 2022 de sauver son projet, brandissant en dernier ressort l’impérieuse nécessité de bâtir des logements sociaux.

Ferrari et son jouet au MIPIM de Cannes
Continue reading

L’avis rendu par la MRAE

La MRAE (mission régionale d’autorité environnementale) a rendu un avis le 28 février passé sur le projet de transport par câble . Cela fait partie du processus d’autorisation du projet : avant d’être soumis au public, le dossier d’enquête publique (préparé par le porteur de projet, dans notre cas, le SMMAG) est soumis aux collectivités (c’est ainsi que certaines mairies et la Métro ont délibéré sur le dossier à l’automne passé) ainsi qu’à l’autorité environnementale, qui se prononce sur la qualité de l’étude d’impact et la prise en compte de l’environnement par le projet.

Et que dit cet avis de la MRAE ?

Continue reading

Une zone d’intérêts… stratégique

La pierre angulaire du projet Métrocâble / Portes du Vercors c’est la ZIS : Zone d’Intérêt stratégique.

Attention, maintenant il faut s’accrocher un peu …

En effet, pour justifier le métrocâble en rive gauche du Drac, il faut pouvoir compter sur la création d’un nombre important de nouveaux logements, tant le potentiel de fréquentation de ce côté là est faible aujourd’hui.

Mais les surfaces pressenties pour ces projets immobiliers ont la mauvaise idée de se trouver, pour la plupart, en zone inondable.

Comme c’est un sujet que L’État prend très au sérieux depuis la tempête Xyntia, il a dépêché, ici comme ailleurs, ses services (la DDT38) pour établir les risques et … patatras, coté Sassenage, à la lumière des calculs et des simulations réalisés par les techniciens de la DDT, la quasi totalité de la zone envisagée, non urbanisée, se retrouve classée en risque d’inondations fort et très fort et, de facto, inconstructible

Voilà nos promoteurs bloqués … pas pour longtemps.

Le président de la Métro Ferrari et le préfet Bonnetain
Continue reading